Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages

Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire / Agenda
Visites guidées
Location de voitures
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway
Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest
Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum stambouliote en français
Recherches
       
Istanbul - capitale culturelle de l'Europe - 2010
       


Le bâtiment en 2004 avant sa restauration

Banque Camondo et Bahtiyar Han
Kamondo Bankası & Bahtyar Han

Nous ne connaissons pas le nom de l’architecte de ce gros bâtiment, situé au début de la rue Voyvoda, du même coté et à peu de distance, des escaliers Camondo. C’est entre 1903 et 1904 que l’édifice a remplacé deux autres bâtiments anciens qui l’ont précédé. Le côté est du bâtiment, est toutefois plus ancien et à toujours été considéré comme un immeuble individuel, malgré son parfait alignement au reste de la construction. Le nom d’origine est Bahtiar Han (aujourd’hui Yeni Bahtiyar Han), du nom de l’un des immeubles qui le précédaient. Mais, comme la banque Isaac Camondo & Cie était installée autrefois dans les locaux (partie ouest du bâtiment), et qu’elle bénéficiait d’une grande renommée, il était courant d’appeler l’immeuble entier « Camondo Han » (Kamando Han). Aujourd’hui, 80 ans après la fermeture de la banque, cette pratique s’est plus ou moins perdue et à part les vieux habitants du quartier, personne ne se souvient ni de la banque, ni de cette grande famille stambouliote, que furent les Camondo et qui émigrèrent à Paris en 1867.

Comme nous l’avons dit plus haut, la partie est de ce grand bâtiment est plus ancienne, et elle abritait autrefois les postes françaises. C’est sur son modèle que le reste a été construit entre la rue Voyvoda où se trouvaient tous les sièges des banques et la petite rue Camondo (Kamondo Sokak). Toujours à l’est, le bâtiment est mitoyen avec le Lorando Han, rebaptisé Ankara Han, et qui date des années 1911 – 1912. A l’ouest, c’est le petit bâtiment des anciennes postes ottomanes (Eski Postahane Han) qui est collé au Bahtiar Han. Les fameux escaliers Camondo, sont construits en bordure des anciennes postes ottomanes.
Outre la fameuse banque Camondo, l’immeuble comportait au début du siècle, plusieurs magasins, des bureaux et des études. Aujourd’hui, tout le rez-de-chaussée est consacré à l’électricité, mais avec différentes enseignes. Les cinq étages (à l’origine quatre), sont occupés par des bureaux, voire des dépôts. Bien qu’en bon état, la façade a subi un ravalement discutable et l’intérieur mériterait plus d'attention. L’étage construit ultérieurement a un peu modifié l’apparence générale, dans un sens négatif.

 

Aujourd’hui 11 numéros se succèdent, alors qu’à l’origine il n’y en avait que 10. Les anciennes postes françaises ont été scindées en deux, et forment deux magasins différents. Les nos 18 à 34 sont dans le han proprement dit. L’irrégularité des nos ci-dessus, indique les bureaux du han et de la banque qui sont aussi numérotés.

En 1905 les magasins se présentaient comme suit :
18 Pharmacie
20 Bijouterie
22 Coiffeur
24 Entrée du Han
26 Laiterie
28 Assurance Norwich
30 Confiseur
32 Confiseur
34 Epicerie

Aujourd’hui, tous les magasins sont consacrés à l’électricité, se qui prouve l’évolution de la rue, voire du quartier. En effet, si autrefois les commerces démontraient que la vie y  était présente, et donc le quartier habité, aujourd’hui, le manque de magasins offrant des produits de premières nécessités, indique que les habitants ont déserté la rue.
C’est effectivement, le cas : dès la fin des années 1940, la population de Galata a émigré vers le nord. Aujourd’hui cette rue est quasiment inhabitée, alors que d’autres rues proches, se sont pourvues de populations fraîchement arrivées des campagnes.
Seules quelques rues conservent une population d’origine, souvent catholique, liée aux établissements religieux encore présents et à leurs propriétés.

En 1914, l’Annuaire Oriental indiquait les commerces suivants :

 

Environnement :
Comme indiqué plus haut, l’ancienne banque est encadrée par les anciennes postes ottomanes à l’ouest et par l’immeuble Lorando (Ankara Han) à l’est, considérant que les anciennes postes françaises font partie intégrante de l’ensemble. Au nord, la rue Camondo (Kamondo Sokak) borde le bâtiment. Un terrain vague se trouve immédiatement en face à l’est. A cet emplacement, une construction ancienne en bois, fut démolie il y a quelques années, puis des fouilles archéologiques ont été entreprises. On y a découvert les restes de constructions génoises, sans intérêt majeur. A noter que la partie ouest du terrain, fut toujours libre de constructions. A l’autre bout du terrain, et donnant sur une autre rue, le grand immeuble qui domine fut également construit par les Camondo. Il abritait dans un premier temps, une école hébraïque (Alliance Israélite Universelle), puis des appartements destinés aux employés de la banque Camondo. C’est aujourd’hui un appart-hôtel, bien restauré.

En face de la partie nord-ouest de l’ancienne banque, plusieurs immeubles sont placés côte à côte : le premier, en très mauvais état, n’est plus habité aujourd’hui. Autrefois, le journal arménien Arevelk, y était édité. Le second, est la synagogue Schneider, qui est aujourd’hui ouverte en tant que centre culturel ashkénaze après une restauration complète, suite à un incendie. L’immeuble suivant, est un bâtiment d’habitations. La croix de Malte visible sur l’oriel, indique l’origine des propriétaires, (Galata abritait autrefois une communauté maltaise présente aujourd’hui, du coté de Kadıköy). Tous ces bâtiments ont été érigés au XIXe siècle, après un incendie du quartier. Ils ne présentent toutefois pas un intérêt capital, si ce n’est qu’ils reflètent la parfaite caricature d’une rue de Galata à la fin du XIXe siècle.

Au sud, sur la rue Voyvoda, deux majestueux bâtiments font face à l’ancienne banque Camondo :
Assurances Ottomanes Han et Assicurazioni Generali Han (Asürans Ottoman Han / Asikurazyoni Cenerali Han). Ces immeubles datent respectivement de 1918 et de 1909. Le bâtiment des Assurances Ottomanes, devenue le Sigorta Han, dans les années 20, a remplacé deux constructions plus petites : le Helbig Han (du nom d’un banquier très connu, d’origine belge) et le Castro Han. L’Assicurazioni Generali Han a, quant à lui, remplacé le Vitalis Han qui avait son entrée principale dans la rue Billour (Billur Sokak).
Enfin, au sud-est, un bâtiment plus ancien et plus modeste fait front à l’ancienne banque Camondo : le Sümerbank Han. Cet immeuble n’a jamais comporté d’appartements, et dès sa construction en 1880, il fut destiné à des bureaux commerciaux. Il abrita jusqu’à sa liquidation en 1899, la direction des Chemins de Fer Ottoman d’Anatolie, puis, la direction du Crédit Général Ottoman. Depuis 1933, il appartient à la banque Sümerbank.

R. Tomaselli, 2008

Ne copiez pas ce texte
A voir dans les environs :
Escaliers Camondo / Famille Camondo / Palais Camondo / Résidence Camondo Quartier de Galata / Société Ottomane de Change et de Valeurs / Anciennes postes ottomanes / Prisons Anglaises / Immeuble Minerva /Immeuble Norstern /Immeuble Union /Synagogues de Galata / Eglise St Pierre et St Paul
Autres rues typiques
:
Rue Abdullah, Péra - Taksim / Rue Faik Pacha, Péra - Cukurcuma


Palais /
Mosquées / Eglises / Synagogues / Musées /
Mausolées / Couvents de derviches Ruines byzantines / Cimetieres Yalı / Visite guidée du quartier / Autres quartiers

 

istanbul Guide.net

1999-2012 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo www.roxanephoto.com